Comprendre la D.E | Comprendre pourquoi j'ai des problèmes d'érection | Opinions d'experts | Vidéos

L’érection et l’éjaculation : comment ça fonctionne ?

Le pénis est un organe complexe, contrôlé par le système nerveux, les hormones chimiques et le flux sanguin. Ils sont les responsables du mécanisme naturel de l’érection. Dans cet article, vous pourrez découvrir les différents types d’érections masculines.

what is an erection? men doing yoga in the bedroom - banner

” Hormones, flux sanguin et certaines parties de votre système nerveux doivent travaillent ensemble pour obtenir et maintenir des érections saines.”

Comment fonctionne l'érection

Qu'est-ce qui provoque les érections ?

 

En tant qu’organe érectile complexe, le pénis est responsable d’un mécanisme naturel appelé l’érection. Il est constitué de trois espaces cylindriques : les deux corps caverneux et un corps spongieux qui entoure l’urètre. Son action est essentielle car il permet d’évacuer l’urine ou le sperme.

Le pénis n’agit cependant pas seul. D’après les recherches de l’urologue Irwin Goldstein (Scientific American, août 2000, 283, 2 : p 70-75) cet organe est soumis au contrôle permanent du système nerveux central, en d’autres termes le cerveau et la moelle épinière. Il est contrôlé aussi bien au repos que lors de la stimulation sexuelle.

 

Comment le système nerveux contrôle-t-il le pénis chez l'homme ?

 

Notre système nerveux est constitué de deux membres aux actions complémentaires.

Le premier, nommé le système nerveux sympathique, inhibe les érections, tandis que le système nerveux parasympathique a l’effet inverse de déclencher l’excitation. L’équilibre entre ces deux branches commence dès que les premiers stimuli d’excitation sont envoyés au cerveau, ce qui est déclenché par les facteurs suivants :

  • une stimulation physique en touchant, caressant et excitant d’autres zones érogènes ;
  • une stimulation sensorielle déclenchée par une voix, un parfum, ou le toucher d’un corps séduisant ;
  • une stimulation psychologique, en d’autres termes une sensation de désir envers une autre personne.

Une fois que l’excitation est ressentie, les corps caverneux du pénis se gonflent de sang, les artères péniennes s’ouvrent, et le volume du pénis augmente. Ce phénomène est appelé la tumescence.

En conséquence, la pression sanguine augmente et comprime les veines de drainage ; le sang est alors piégé, ce qui augmente la pression et le volume du pénis. Si la stimulation persiste, une rigidité apparaît, ce qui permet la pénétration et l’éjaculation. De manière générale, une érection peut durer environ trente minutes. Cette durée varie bien sûr selon les individus.

Une fois l’éjaculation survenue, les artères se ferment et la pression diminue de manière à vider les corps érectiles. Le pénis redevient progressivement flasque. Ce phénomène est appelé la détumescence du pénis. Un certain délai, propre à chaque homme, est alors nécessaire avant de pouvoir stimuler à nouveau les nerfs : la période dite réfractaire commence alors !

Y-a-t-il plusieurs érections ?

 

D’après un manuel clinique de médecine sexuelle, un homme peut avoir deux types d’érections (Clinical manual of sexual medicine: sexual dysfunctions in men – T. Lue, F. Giuliano, S. Khoury, R. Rosen, p. 9)

  • L’érection psychogène est activée par les stimuli érotiques (vision, imagination, toucher, etc. ), qui déclenchent la libération de neurotransmetteurs dans le cerveau (dopamine, ocytocine).
  • L’érection réflexogène, qui est induite par la stimulation directe des organes génitaux et se renforce automatiquement par des stimuli psychogènes.

En d’autres termes, une érection normale est un phénomène vasculotissulaire complexe qui requiert la mise en oeuvre et la coordination de nerfs, d’hormones et de cellules pour entraîner une augmentation rapide de la quantité de sang circulant dans le pénis.

Les problèmes d’érection commencent lorsque votre cerveau n’envoie pas suffisamment de signal (ou aucun), lorsque le flux sanguin est insuffisant ou lorsque le tissu érectile est endommagé.

 

Il y a beaucoup à apprendre sur les troubles érectiles et de nombreuses options à envisager pour les soigner. Alors il est temps de commencer !

Partager cet article