Comprendre pourquoi j'ai des problèmes d'érection | Causes de la D.E

Le traitement du cancer de la prostate et de la dysfonction érectile

On estime que 13,5 % des hommes sont atteints d’un cancer de la prostate dans le monde[1].

La prostate est une glande sexuelle de l’appareil reproducteur masculin qui produit le liquide séminal et d’autres composants du sperme. Le sphincter strié, situé sous la prostate permet l’expulsion du sperme du pénis. Le traitement du cancer de la prostate, peut induire des troubles de l’érection et de la continence urinaire.

 

""

Les traitements du cancer de la prostate peuvent avoir un impact sur votre libido et votre vie sexuelle, notamment en cas de troubles de l’érection pré-existants à la maladie. Cependant, il est important de rester optimiste : il est souvent possible de corriger ou d’améliorer ces troubles après le traitement.

Traitement du cancer de la prostate : impact sur la fonction érectile

Différents traitements du cancer de la prostate peuvent causer un trouble de l’érection :

  • La prostatectomie totale est une intervention chirurgicale qui consiste à faire l’ablation du cancer et de la glande prostatique et des vésicules séminales. Cette technique, peut léser les bandelettes vasculo-nerveuses, à l’origine d’une dysfonction érectile immédiate après l’opération. Cependant, la récupération fonctionnelle de ces nerfs, impliqués dans la fonction érectile, est souvent effective avec une rééducation adaptée, dans un délai situé entre 12 et 24 mois.
  • La radiothérapie est utilisée pour détruire les cellules cancéreuses par irradiation. Cette irradiation ne se limite pas aux cellules cancéreuses et se répercutent parfois sur les tissus sains adjacents. La dégénérescence nerveuse et les modifications morphologiques des artères induisent une réduction du flux sanguin vers le pénis, et donc des troubles de l’érection.
  • L’hormonothérapie est un traitement souvent prescrit en cas de cancer avancé ou métastatique. Elle induit généralement une diminution de la libido et de la fonction érectile à cause de la castration chimique. Sachez que votre libido peut revenir à la fin du traitement. N’hésitez pas à aborder les solutions pour raviver votre désir avec votre partenaire.

Cancer de la prostate et dysfonction érectile : ne cédez pas à la frustration !

Une dysfonction érectile ou une diminution de la libido peut entraîner une perte de confiance et une baisse d’estime de soi, menant parfois jusqu’à la dépression. Cela peut donc être une étape difficile dans la vie d’un homme, d’autant plus que ces troubles découlent d’une maladie.

Mais n’abandonnez pas ! Il est important d’essayer de maintenir une vie sexuelle active, ce qui permettra au sang et à l’oxygène de circuler dans votre pénis, et donc de diminuer le risque de fibrose des corps caverneux. La réhabilitation de votre pénis n’en sera que plus rapide et cela augmentera vos chances d’obtenir une érection naturelle !

Un soutien moral et psychologique de votre partenaire est important lors de cette période. Ouvrir le dialogue et établir une discussion sincère et bienveillante vous permettra de faire évoluer et de découvrir ensemble une nouvelle sexualité, ainsi que surmonter tout sentiment d’isolement.

Vous pouvez satisfaire votre partenaire et vous-même par différents moyens. Vous retrouverez nos conseils dans notre article « Retrouver une sexualité avec votre partenaire ».

N’hésitez pas à consulter un sexologue, si vous en éprouver le besoin, il vous aidera à découvrir de nouvelles pratiques, et vous prouvera qu’il est possible d’avoir du plaisir même avec des troubles de l’érection.

 

Nos 3 meilleurs conseils pour une vie sexuelle épanouie :

  • Essayer de rester sexuellement actif après une chirurgie ou un traitement contre le cancer de la prostate, cela ne sera que bénéfique pour votre santé physique et émotionnelle !
  • Reconstruire une vie sexuelle spontanée sans trop prêter attention à votre performance. Concentrez-vous sur la redécouverte de votre désir en explorant de nouvelles pratiques avec votre partenaire. Vous nouerez ainsi une nouvelle complicité, plus détendue, et profiterez d’une meilleure estime de vous.
  • Consulter votre médecin rapidement si vous ressentez de l’inconfort ou de la douleur pendant vos rapports sexuels.

 

ANAMACaP : association de patients engagée pour l’information et la formation des patients

Vous pourrez également avoir plus d’informations en vous tournant vers l’Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate (ANAMACaP), première association exclusivement consacrée à cette pathologie.

A ce jour, l’association compte plus de 1300 membres, qu’elle soutient, informe, rassemble et défend, ainsi que leurs proches.

L’ANAMACaP a pour objectif de faire des malades des patients informés, acteurs de leur santé, en les éclairant sur les traitements disponibles et sur l’état de la recherche.

Grâce à son conseil scientifique, présidé par le Pr Cussenot, l’association organise différentes conférences, journées scientifiques médecins-patients, stands d’informations, etc. Elle participe également à des congrès et à des groupes de travail avec les sociétés savantes.

Elle apporte aussi son aide à la défense générale des Malades du Cancer de la Prostate en participant au débat national sur l’évolution de la santé publique et en comparant leur situation sur le plan international.

Des questions sur les facteurs de risques du cancer de la prostate ? les enjeux du dépistage ? les traitements ? la gestion des effets secondaires telle que la dysfonction érectile ? …

N’hésitez pas à appeler la permanence téléphonique au 05 56 65 13 25, vous aurez au bout du fil des patients référents qui vous comprendrons et prendront leur temps pour répondre à vos questions.

Ils sont à votre écoute pour vous informer, vous expliquer et vous rassurer, ainsi que vos proches. Lancez-vous !

Sources:

[1] CA: A Cancer Journal for Clinicians 2018

Partager cet article