Comprendre pourquoi j'ai des problèmes d'érection | Causes de la D.E

Maladie taboue : rompez le silence !

Dysfonction érectile, déformation de verge, incontinence,… ces maladies sont encore taboues dans notre société.

""

En France, 1 homme sur 3 de plus de 40 est sujet à une dysfonction érectile, soit 33%. Après 70 ans, ce chiffre augmente à 7 hommes sur 10, soit 70%1. Parmi eux, seul 20% d’entre eux prendront un traitement2. D’après une récente étude, les hommes sujets à un trouble sexuel sont très peu disposés à en parler, que ce soit à leur partenaire ou à un professionnel de santé.

En effet, seul 26% d’entre eux consultent un médecin (9% ont vu un urologue, 5% un sexologue, 2% un psy, 1% autre, contre 19% un généraliste), ce qui représente donc très peu de spécialistes. Par ailleurs, seul un quart des hommes en ont déjà parlé à quelqu’un de leur entourage3.

Ces chiffres reflètent l’impact direct que peuvent avoir certaines maladies taboues sur leur prise en charge. La dysfonction érectile, comme le rappelle le Dr Antony Giwerc (urologue) est une maladie fonctionnelle. Par son origine organique et/ou psychologique, elle peut affecter la santé physique et psychosociale responsable d’un impact significatif sur la qualité de vie des personnes atteintes et de leur partenaire. Ne pas en parler enferme le patient dans une certaine solitude. Elle peut donc s’aggraver par une perte de l’estime et/ou de confiance en soi, entrainant alors le patient dans une spirale infernale

Voici quelques phrases extraites d’interviews, de forum et de blog, montrant le mal être qui s’était installé chez ces patients :

« Je me suis résigné » « Je soufrais en silence » « Je pensai que tout allait s’effondrer », « Je me sentais moins homme, moins virile » « J’évite les relations amoureuses par peur de décevoir ma partenaire » « Il était difficile pour moi de faire semblant que tout était normal »…

Découvrez le témoignage de Jacques sur l'implant pénien

Parlons, pour que la dysfonction érectile ne soit plus un tabou !

Retrouvez les interviews de Louis-Michel, Xavier et Jacques, 3 patients qui ont choisi l’implant pénien après avoir parlé de leur trouble à un urologue

Vous souhaitez prendre contact avec un patient ambassadeur pour parler de votre trouble ? Posez-lui discrètement votre question via cette adresse email: [email protected], il vous recontactera prochainement.

Vous avez brisé le tabou en parlant à un urologue et souhaitez partager votre expérience sur la prothèse pénienne avec d’autres patients qui hésitent à consulter ? Devenez ambassadeur bénévole en nous contactant via notre formulaire de contact : https://www.erection-et-sexualite.fr/nous-contacter/

Notre mission est de faciliter la vie des patients souffrant d’altérations physiques intimes pour qu’ils retrouvent confiance en eux.

Pour augmenter la sensibilisation sur les maladies taboues et pour mieux comprendre quels étaient les défis communs entre les patients atteints de maladies taboues, nous avons effectué une étude en mars 2019. 50 à 60% des répondants ont des difficultés à construire des relations amoureuses et sexuelle, et ont moins d’activités sociales depuis qu’ils ont leur maladie.

Cela doit changer !

Discutez avec votre partenaire et parlez-en à un urologue rapidement, le temps n’améliorera pas votre situation bien au contraire !

N’oubliez pas que les urologues sont les spécialistes de la prise en charge de la dysfonction érectile, sentez-vous donc à l’aise sur ce sujet auquel ils sont quotidiennement confrontés.

Lancer vous, et trouver l’urologue le plus proche de chez vous via la carte interactive.

  • 1:Giuliano F, Chevret-Measson M, Tsatsaris A, Reitz C, Murino M, Thonneau P. Prevalence of erectile dysfunction in France: results of an epidemiological survey of a representative sample of 1004 men. Eur Urol. 2002 Oct;42(4):382-9. doi: 10.1016/s0302-2838(02)00323-8. Erratum in: Eur Urol. 2002 Nov;42(5):529. PMID: 12361905.
  • 2:Ayta IA, McKinlay JB, Krane RJ. The likely worldwide increase in erectile dysfunction between 1995 and 2025 and some possible policy consequences. BJU Int. 1999 Jul;84(1):50-6
  • 3:Étude IFOP pour Charles.co réalisée en ligne du 19 au 24 avril 2019 auprès d’un échantillon de 1957 personnes, de la population masculine française âgée de 18 ans et plus, résident en France métropolitaine : Charles-CP-Lancement_vdef2.pdf (ifop.com).

Partager cet article